I.E vs I.A : David contre Goliath?



I.A par-ci, I.A par-là... tout le monde ne parle que d'I.A (Intelligence Artificielle) !

Pas un jour désormais sans voir la photo de ce robot censé prendre soin de nos Aînés.


Prendre "soin" dites- vous?! Mais savons-nous ce qu'est le soin...? Avons-nous compris que pour cela il faut être doué d'empathie, de chaleur, d'affectivité ... allez prononçons LE mot qui a l'air aujourd'hui de faire peur à tout le monde : être capable d'AIMER?


Mesdames et Messieurs les penseurs, les intellectuels, et les philosophes, en qui j'ai foi, votre esprit ne serait-il pas embrumé par les vapeurs de l'Innovation? Ne voyez-vous pas (ou peut-être faites vous semblant de ne pas voir) ce qui se cache grossièrement derrière? Réveillez- vous! Éveillez-nous!


L'Humanisme n'est plus à la mode... l'ère est au Transhumanisme.


Les temps changent, soit... Mais à l'heure du zapping nos modes de raisonnement n'évoluent pas toujours, ils régressent parfois. On jette tout de suite le bébé avec l'eau du bain, on se précipite sur tout ce qui porte l'étiquette de la nouveauté.

Qu'avons-nous fait de cette vieille et inspirante citation de Rabelais apprise en cours de Philo....?
" Science sans conscience n'est que ruine de l'âme. "

Les robots ont-ils une conscience, une âme ?

De nombreux chercheurs travaillent à recréer des émotions, reproduire des comportements et réactions humaines... artificielles ! L'altruisme n'est pas reproductible, on ne peut le simuler.

Mettons plutôt notre énergie au service de l'I.E (intelligence émotionnelle), la véritable I.E, celle qui sort des tripes, qui fait appel à notre intuition et non à du code ou à un programme tout prêt. Apprenons à nos enfants et ré-apprenons nous-mêmes à cultiver l'art de prendre soin des autres, de tisser des relations vraies laissant place à l'émotion.


Le monde de demain ne doit pas se faire sans l'I.A mais ne doit pas non plus lui y être asservi. Intégrons avec parcimonie et discernement l'I.A, du moment que cela n'est pas au détriment de l'I.E. Je suis pour une réhabilitation de l'I.E authentique, et non de l'I.E de synthèse.


J'entends d'ici les défenseurs de l'I.A crier au propos réactionnaire et rétrograde. Détrompez- vous, je viens du monde de l'informatique où l'I.A a permis des progrès incroyables dont je me félicite. Je vous écris depuis un smartphone, une des inventions dont je ne pourrais aujourd'hui me passer! Et j'ai même l'eau courante, l'électricité, une télé, et un micro-onde;)


La technologie au service de la maladie ou du handicap - comme encore récemment cet exosquelette qui a permis à un jeune tétraplégique de marcher- oui!! J'y suis évidemment favorable, tant que la technologie s'apparente à la technique. En revanche, dès lors que l'on prête une "personnalité", factice, à une technologie, là le malaise s'installe...

En matière de soin, point de débat messieurs, dames : l'Humain est et doit rester au centre de nos préoccupations. On ne parle pas d'améliorer la qualité des soins comme on parle d'améliorer la définition de son appareil photo en augmentant le nombre de pixels!

A l'heure où il est de bon ton de dénoncer les ravages du climat, où tout le monde tout à coup semble prendre conscience de l'état de la planète, comment se fait-il que nous ne soyons pas plus nombreux à nous préoccuper également du modèle de société, du monde HUMAIN que nous laissons à nos enfants?

Il est agréable de fantasmer sur un bon film de science-fiction, j'en conviens. Mais laissons là aux scénaristes le rôle de nous faire rêver ou de nous faire peur. Notre mission à tous de préserver la planète passera précisément par la préservation de la qualité de nos liens humains.


Ne laissons pas l'Homme "augmenté" conduire à un homme diminué, dépourvu de ses facultés sensorielles. Combien de temps encore faudra-t-il à l'Homme pour qu'il comprenne qu'il est sa plus belle ressource?

Là où le bulldozer de l' I.A passe, l'herbe de l'I.E ne repousse plus...


Plus l'Homme concevra des robots ayant l'apparence d'êtres humains faussement semblables, plus il s'exposera au risque de développer des psychoses. En se coupant toujours plus de sa sensorialité, il passera à côté des clés de sa propre compréhension, aggravant pour lui le risque de se déconnecter de lui- même. Le miroir ne pourra plus opérer, l'identification non plus. La comparaison à l'intelligence supérieure du robot le tiendra en échec et lui fera oublier encore davantage l'origine animale de ses émotions pourtant saines et salutaires.


Alors espérons que l'I.E à l'instar de David ne se laissera pas intimider par l'I.A Goliath. Et loin de vouloir la mort de l'un d'eux, je souhaite qu'ils œuvrent ENSEMBLE.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square